CHASSIEU ENVIRONNEMENT

CHASSIEU ENVIRONNEMENT

Conséquences pour Chassieu du Grand stade de foot à Décines (2)

 

 Conséquences pour Chassieu du Grand stade de foot à Décines (2). Suite de (1).

=================================================================

 

Le 21 janvier, le Conseil de Communauté a voté la mise en révision du PLU de Décines à une majorité quasi absolue. Ont voté pour : les élus PS, UMP, Communistes (sauf quelques abstentions), Verts (sauf 3).

 

=========================================================================

L'enquête publique sur la mise en révision du PLU de Décines aura lieu du 19 mai au 25 juin 2008 inclus.
Des registres seront mis à disposition du public, et l'enquêteur public tiendra des permanences sur les communes de Décines, Meyzieu et Chassieu.

Lors de l'enquête préalable à la mise en révision du PLU de Décines la population de Chasieu est massivement allée inscrire son refus d'OL-Land (290 personnes). Il est fondamental que nous nous mobilisions à nouveau lors de cette enquête publique.

Le cahier d'enquête publique sera disponible au CTM (Centre Technique Municipal) Chemin de l'Afrique, du 19 mai au 25 juin inclus, aux heures d'ouverture.

Le Commissaire enquêteur sera à votre disposition pour répondre à vos questions, au CTM, le mardi 3 juin de 9 h à 12 h et le mercredi 18 juin de 9 h à 12 .

=========================================================

13 mai 2008 

   REUNION PUBLIQUE D'INFORMATION

Compte tenu des nouveaux éléments en notre possession et dans la continuité de la réunion publique du 6 septembre 2007, l'Association "Chassieu Environnement" vous convie à participer à une réunion publique d'information le vendredi 16 mai 2008, à 20 h, salle des fêtes de Chassieu.

Les thèmes suivants seront traités :

- Grand stade et OL Land : point sur le dossier, LY6, dessertes, tram, nuisances...

-  Rocade est : point suite à la fermeture des tunnels routiers de Lyon.

- Pollution de la nappe phréatique de Chassieu.

===================================================

19 mai 2008 

Dossier d'Enquête publique concernant la révision du PLU de Décines (Zone Grand Montout).

Ce dossier est disponible à l'adresse suivante :

http://www.grandlyon.com/delibs/pdf/ConseildeCommunaute/2008/01/21/ANNEXE/2008-4745.pdf

============================================================

Contribution de Chassieu Environnement à l'enquête publique concernant la révision du PLU de Décines

Le dossier d'enquête publique :

Remarques sur la notice de présentation de la révision 1 du PLU.

  Objet de la révision :

L'objet de la révision n'est pas conforme à l'arrêté de mise à l'enquête publique  (2008-04-15-R- 0102, article 2) qui définit l'équipement comme d'agglomération. A la lecture on ne sait pas si les équipements projetés entrent dans un cadre de projet d'agglomération comme mentionné dans l'arrêté, ou d'un projet privé.

On ne parle pas de la concertation préalable qui s'est tenue et a été transcrite dans un bilan en date du 21 janvier 2008. Cette concertation préalable est totalement occultée. L'objet de la révision du PLU est totalement floue.

On ne dit pas d'une manière précise pourquoi il faut réviser le PLU (situation du zonage avant et après modification).

Cette modification du PLU n'est que la première du genre puisqu'il est envisagé une zone commerciale importante sur l'ex site ABB nécessitant une nouvelle modification de PLU. Pourquoi « saucissonner » en plusieurs modifications de PLU ? Pourquoi ne pas avoir tout fait en une seule fois ?

Caractéristiques du site.

La description du site est totalement floue et bucolique.

Il est nécessaire d'avoir un point zéro du site avant et après modification du PLU. Où est-il ?

Il n'est pas indiqué que sur le site des bassins d'infiltration existent (que deviendront-ils) ou que le site (ex ABB) est pollué alors qu'on pense y faire passer le Mail planté.

Compatibilité avec le SDAL.

Là encore, ce qui est dit est totalement flou et relève totalement du lyrisme du rédacteur. Rien ne démontre la compatibilité avec le SDAL qui ne s'était pas épanché particulièrement sur le site du Grand Montout lors de sa mise en place.

Les objectifs d'aménagement.

Lorsqu'on lit qu'il faut « préserver le cadre de vie des riverains » cela relève de la pure contre-vérité. Comment, si on est de bonne foi, exprimer de tels propos alors que certains riverains auront juste devant leurs fenêtres un mur de béton de 60 m de haut.

Le dispositif d'accessibilité.

Comment peut-on expliquer que la rocade sera maintenue à deux fois deux voies alors que chaque jour aux heures où devraient avoir lieu les manifestations, elle est déjà totalement saturée. Il est irresponsable de ne pas donner de chiffres de véhicules empruntant cette rocade pour se rendre aux équipements projetés (quelque soit l'heure de la journée).

De même, ne figurent dans le document aucun élément chiffré tant sur les mouvements de véhicules que d'individus.

Comment oser dire que la « ex LY6 » est programmée alors qu'elle ne figure sur aucun document de programmation budgétaire actuel de la Communauté Urbaine de Lyon si ce n'est un tracé d'intention sur les POS successifs depuis 42 ans. Comment admettre une telle voirie qui serait une nouvelle pénétrante vers Lyon , et ce en opposition avec le PDU (dont on ne parle jamais ici). Cette nouvelle voirie viendrait massacrer le V-Vert dont il est tant fait état dans les paragraphes précédents.

Le parking à Meyzieu (payé par la collectivité) ne se justifie que par la réalisation d'équipements privés sur le Montout. Ceci n'est pas admis par la loi !!!

Le choix des dessertes par voies routières depuis les parkings d'Eurexpo et de Meyzieu ainsi que l'accès des VIP (7 000 places de parking) est contraire à tous les choix stratégiques de la collectivité qui veut limiter le « tout voiture », contredisant les dires suivants : mise en place de mesures favorisant les accès en mode doux.

La réalisation d'un tel équipement nécessiterait la réalisation d'une station de Tram supplémentaire sur T3 dont le coût serait lui aussi à la charge de la collectivité publique alors qu'elle ne se justifierait que par la desserte d'un équipement privé. Encore une fois en opposition avec la loi.

Il faut aussi noter que dans ce paragraphe on découvre un projet urbanistique totalement défini alors que dans l'objet de la révision on dit que « la révision n°1 du plan local d'urbanisme concerne la réalisation d'un équipement sportif de type Grand stade et de ses diverses activités d'accompagnement », ce qui ne présage en aucun cas du type d'équipement. On voit bien là, que contrairement à une révision habituelle de plan d'urbanisme il s'agit de modifier le PLU de Décines pour un usage déjà défini par avance. On devrait honnêtement et ouvertement  dire que l'on veut modifier le zonage pour satisfaire un intérêt privé, cela aurait au moins la valeur de la réalité. Quelle hypocrisie !!!

Là encore, on trouve un document totalement idyllique, confus, sans aucune consistance,  ne permettant pas d'avoir un avis éclairé sur le dossier.

Les outils réglementaires.

Nous n'avons rien à dire sur le zonage qui a été manifestement fait pour répondre à un besoin déjà défini par avance alors qu'un PLU se définit comme un zonage à priori et non à postériorité. L'hypocrisie est manifeste !!!

Prise en compte de l'article L 11-1-4 du code de l'urbanisme.

Là aussi, on se trouve face à des affirmations paradisiaques qui ne justifient pas le bien fondé des arguments avancés qui ne sont là que pour justifier le projet.

L'orientation d'aménagement par quartiers et par secteur (OAQS)

Nous avons déjà dénoncé plus avant le fait que ces milliers de m3 de béton (où est le respect de l'environnement) ne seront nécessaires qu'à la réalisation de bâtiments de 60 m de haut qui seront érigés devant les fenêtres de pauvres gens qui ont mis toute une vie à bâtir un petit chez soi et qui pensaient pouvoir jouir tranquillement de leur retraite dans leur jardin. C'est « tout faux », malgré là encore le descriptif paradisiaque qui est fait dans le document.

Il est dit aussi : Le paysagement du site est à rechercher à travers la prise en compte et l'intégration si possible au projet de boisement du Petit Montout au sud du site. Ces termes « si possible» montrent bien là aussi que la population est totalement considérée comme partie négligeable. On sait très bien que ce ne sont là que propos qui n'engagent que ceux qui les lisent !!!

Devant un dossier aussi vide et néfaste pour la population nous nous déclarons contre la révision N° 1du PLU de Décines. Nous demandons une nouvelle enquête publique qui serait une vraie enquête publique et non une mascarade

 

Chassieu le 23 juin 2008.  

Pour l'Association, le Président :                                                

           Michel POËT

===========================================================

 TRIBUNE DE LYON N° 132 (du 19 au 25 juin 2008)

 

Contrairement aux affirmations de M. AULAS, le plan B ça existe bien !!!

==========================================================

L'enquête publique est terminée depuis le 25 juin. Le commissaire enquêteur devrait rendre son rapport à la fin du mois de juillet 2008.

===================================================

Le 11/07/2008, le Commissaire enquêteur a rendu un avis défavorable dans l'enquête publique sur la modification du PLU de DECINES.

Ceci n'est qu'une étape dans le processus.

La Communauté Urbaine de LYON devra se pronocer sur la validation de cette modification de PLU (très certainement dans sa réunion de septembre 2008).

Seulement après ce vote nous pourrons envisager de contester au tribunal administratif la décision de modification du PLU, si celle ci passe outre l'avis du Commissaire enquêteur. 

===================================================

21 juillet 2008

Rapport du Commissaire enquêteur

Cliquez ici pour voir le rapport à|

===================================================

DANGER IMMINENT

La Communauté Urbaine de Lyon semble vouloir passer en force sur la révision du PLU de Décine malgré l'avis défavorable du Comissaire enquêteur. Le vote de cette révision par le Conseil communautaire serait envisagé d'ici la fin de l'année 2008.

Afin de peser sur la décision, les Associations opposées à ce funeste projet organisent une manifestation le samedi 20 septembre 2008. Départ devant la Mairie de Décines,    à 10 h, direction le Montout. A l'arrivée, pic-nique  en commun sorti du sac.

Venez nombreux manifester votre opposition à ce projet, comme vous l'avez fait en venant inscrire vos remarques sur le cahier de concertation.

L'ensemble des Associations opposées au projet va rédiger et signer une lettre adressée à M. COLOMB et aux différents groupes politiques de la Communauté urbaine afin de les sensibiliser au fait que le Commissaire enquêteur a rendu un avis défavorable et que le passage en force sur ce dossier serait totalement en opposition avec les règles démocratique les plus élémentaires. Un rencontre avec les chefs des groupes politiques de la COURLY est envisagée.

Nous envisageons aussi de demander aux différents conseils municipaux concernés par OL-Land de s'associer à ce courrier en le prenant en charge sous forme d'une délibération.

====================================================

===================================================

===================================================

LE PROGRES DU 20 SEPTEMBRE 2008

 

LA MANIFESTATION

La manifestation du samedi 20 septembre a été une démonstration de la volonté des habitants de l'Est lyonnais de ne pas voir se construire cet OL-Land qu'on nous promet et de ses conséquences (entre autre la réalisation de la LY6 qui détruirait le V- vert). Espérons que les élus Communautaires auront entendu ce message fort et qu'ils ne voterons pas la révision N°1 du PLU de Décines qui ouvrirait la porte à la signature du permis de construire du Grand stade et de ses annexes.

 

 

=========================================================

La commission dite des "Partenaires" (Grand Lyon, Etat, Département, Maires de Chassieu, Meyzieu, Décines et OL-Group) qui devait se réunir pour statuer sur le devenir d'OL-land à Décines, le 22 septembre, a ajourné la réunion au 13 octobre.

=========================================================

REVIREMENT

le Commissaire enquêteur aurait changé d'avis sur son rapport de juillet concernant la modification du PLU de Décines.

Voir la vidéo de FR3 du 26/09/2008 : --> |

Puis cliqez sur : Grand stade, la commissaire change d'avis ?

 

Les amis de mes amis... (air bien connu !!!)

=========================================================

       Demande d'explications

         A Mme Rachida DATI

         Ministre de la Justice

         13, place Vendôme

         75042 Paris Cedex 01

 

 Objet : PLU de Décines. Rapport du commissaire enquêteur.

 

Madame le Ministre,

 

Afin de pouvoir changer le PLU de Décines-Charpieu et particulièrement la destination des terrains de la zone dite du « Grand Montout » (pour y réaliser entre autre un équipement sportif comprenant un stade de 60 000 place) la Communauté Urbaine de Lyon a  décidé en janvier 2008 de lancer la procédure d'enquête publique nécessaire à cette modification.

Un Commissaire enquêteur a été nommé par le Tribunal Administratif pour procéder à cette enquête publique qui s'est déroulée entre le 19 mai et le 25 juin 2008. 

Le commissaire enquêteur a rendu son rapport le 11 juillet 2008 avec un  avis défavorable .

Le 25 septembre, M. le Président de la Communauté Urbaine de Lyon a annoncé à la télévision que le Commissaire enquêteur l'avait informé qu'il revenait sur sa décision d'avis défavorable et ce, dans un nouveau rapport qu'il transmettait au Tribunal Administratif de Lyon.

A priori, l'émission d'une nouvelle « mouture » du rapport d'enquête publique serait une grande première puisque le Président du Tribunal Administratif a écrit depuis que seul le premier rapport devait être pris en compte, sous réserve de vérification de la jurisprudence.

Cette situation nouvelle a jeté le trouble dans la population.

Comment un homme, nommé par le Tribunal Administratif pour ses compétences, aurait -il été conduit à changer d'avis 2 mois après l'émission de son rapport ? A t-il subit des pressions ? Si oui, par qui ? Dans ce cas ceux qui auraient exercé des pressions seraient-ils redevables de poursuites judiciaires ?

Ce sont là autant de questions auxquelles la population souhaite voir apporter des réponses.

 Aujourd'hui, dans l'opinion, c'est la crédibilité du Tribunal Administratif qui est en cause puisque c'est lui qui  a la responsabilité du rapport remis par le Commissaire enquêteur qu'il a lui même nommé.

Nous espérons que vous pourrez apporter à nos questionnements les réponses souhaitées.

Dans l'attente, veuillez agréer, Madame le Ministre, l'expression de nos sincères salutations

 

 Le Président de l'Association "Chassieu Environnement"

 Michel POËT

=================================================================

Le Progrès 06/10/2008   (sondage réalisé la semaine 40)

le grand stade à Décines n'a pas la cote

Le sondage de la semaine révèle que 76% d'entre vous ne veulent pas voir le Grand Stade de l'OL s'implanter à Décines.

 
============================================================

Nouveau revirement

Ce 13 octobre 2008, la Commision dite des partenaires s'est réunie au Grand Lyon et a décidé de poursuivre le projet OL-Land malgré l'avis défavorable du Commissaire enquêteur.

Lire l'article de Lyon mag

Grand Stade : Aulas promet l'ouverture en mai 2013

Les différents partenaires de ce projet contesté se sont mis d'accord pour relancer le Grand Stade de l'OL à Décines. Plus de 180 millions d'euros d'argent public seront investis.

Les différents partenaires du Grand Stade de l'OL à Décines se sont réunis ce lundi pour trouver un accord sur ce projet contesté. Les dirigeants du club, mais aussi des représentants de la préfecture, du Grand Lyon, du conseil général et du Sytral ont annoncé qu'ils ne tiendraient pas compte de l'avis défavorable rendu en juillet par le commissaire-enquêteur sur la révision du plan local d'urbanisme. A cause des conditions d'accessibilité au stade, mais aussi du financement public des accès.
Au contraire, l'Etat et les collectivités locales vont investir 180 millions d'euros pour permettre la réalisation de ce stade de 60 000 places à Décines. Dont 60 à 80 millions à la charge du Grand Lyon. De plus, la ligne T2 du tramway sera prolongée jusqu'à Eurexpo, puis un bus permettra de rejoindre le Grand Stade. Alors que l'Etat s'est engagé à moderniser l'échangeur sur la Rocade Est qui permet d'aller à Décines. Du coup, le président de l'OL Jean-Michel Aulas prévoit l'ouverture de son stade en mai 2013. Soit trois ans de retard par rapport au calendrier initial.

=============================================================

Communiqué de presse de Chassieu Environement le 14-10-2008

         Communiqué de presse

 

L'association « Chassieu Environnement » tient à réagire suite à la réunion dite des partenaire d'OL-land à Décines, du 13 octobre 2008.

Malgré le tapage fait autour de cette réunion qui a fait l'objet de décisions qui n'ont aucune valeur légale, force est de constater qu'il n'y à là qu'une nouvelle  manœuvre médiatique des instigateurs du projet, et qu'aucun changement sur le contenu du dossier n'est à enregistrer.

Quels sont les éléments présentés comme novateur ?

On annonce à grand renfort de trompettes que la LY6 est abandonnée alors que c'est faux puisque le projet annoncé n'est plus une voie rapide mais seulement une voie de desserte du stade en site propre ouverte les soirs de manifestations, qui serait un jour transformée en ligne de tram reliant T2 à T3. Par cet « habillage », il n'y a aucune nouveauté capable de nous rassurer puisque le V-Vert serait coupé en deux et qu'on sait très bien qu'à terme proche cette voirie serait livrée à la circulation courante, conduisant inéluctablement à une urbanisation de cette zone. Dans un premier temps, cette voie qui ne servirait que pour les matchs, serait une véritable voie privée pour le stade, payée par le contribuable, ce qui jusqu'à plus ample informé est interdit par la législation actuelle.

Contrairement aux prescriptions du Grenelle de l'Environnement force est de constater une nouvelle fois qu'une grande partie des déplacements de supporters se ferait en véhicules automobiles, soit jusqu'aux parkings « relais » en voiture privées et pour la suite du parcours en bus à propulsion thermique.

Nulle part on ne parle de l'embouteillage endémique de la rocade est qui serait encore aggravé les soirs de manifestations.

Le tram à Eurexpo n'est pas une grande nouveauté puisque déjà annoncé par M. Colomb dans sa campagne électorale pour les municipales.

On nous annonce une nouvelle enquête publique en 2009 sur la modification du PLU de Décines. Cela démontre bien que le projet qui a été mis en consultation en 2008 n'était pas viable et que notre argumentaire dénonçant ce projet était bien fondé !!!

Nous sommes en cours de parfaire nos statuts afin de nous « armer » pour pouvoir ester en justice contre ce projet, auprès du Tribunal Administratif.

==========================================================

Lyon capitale
24/10/2008
 
Zone Seveso : l'agrandissement de Gerland à nouveau possible ? (24/10/2008 )

                            

Le stade de Gerland pourrait être retiré de la "zone Seveso". Il ne figure en tout cas plus dans les "cartes d'aléas" qui viennent d'être envoyées aux grands élus de l'agglomération, dans le cadre de la préparation du prochain Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) du couloir de la chimie. En clair, ce serait le principal obstacle à l'agrandissement du stade de Gerland (et donc le principal argument en faveur du Grand Stade) qui tomberait. Pour le député UMP Philippe Meunier, l'un des opposants au Grand Stade, l'affaire ne fait plus un pli : "Ça fait des mois qu'on le dit. On savait qu'il y aurait une réduction du périmètre Seveso, car depuis AZF, il y a eu un renforcement des protections sur les usines chimiques. Les risques d'effets de souffle ou d'incendies ont ainsi été réduits, et logiquement les périmètres de sécurité autour doivent être réduits".
Si cela devait se confirmer, l'alternative d'un agrandissement de Gerland se heurterait encore à un dernier obstacle : le classement aux bâtiments de France. Pour Meunier, ce dernier rempart cédera comme les autres : "Classement, ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas construire. Regardez l'Opéra de Lyon, lui aussi était classé. Rien n'empêche le ministre à autoriser l'agrandissement de Gerland". Il conclue : "Tous les arguments tombent les uns après les autres. La vérité sur le Grand Stade, c'est que l'OL veut faire une opération commerciale privée avec des fonds publics. Il faut qu'ils arrêtent de dire qu'ils auraient bien voulu agrandir Gerland, mais que ce n'est pas possible." Le feuilleton Grand Stade n'a sans doute pas fini de rebondir.

==================================================================

Sondage Lyon Capitale (début novembre 2008)

Si la sortie du Stade de Gerland de la zone d'aléas "Seveso" se confirme, faut-il maintenir le projet OL Land ?


Non, car de toute façon le Stade de Gerland en son état actuel suffit largement :  12%

Oui, OL Land sera bénéfique à l'OL et l'agglomération lyonnaise entière  :     24%

Non, il faut agrandir Gerland et laisser l'OL au sein même de Lyon :         

63%

11240 votes

=========================================================

                   RAPPORT SEGUIN selon AFP

PARIS (AFP) - 24/11/2008 — La commission "Grands Stades Euro 2016", présidée par Philippe Séguin, estime dans son rapport dévoilé lundi qu'une "rénovation a minima" des stades "empêcherait sûrement la réussite" de la candidature française à l'Euro-2016, et propose d'en faciliter la construction.

"Un simple ravaudage des stades existants, une rénovation a minima des enceintes entretiendraient peut-être l'illusion d'une candidature; ils empêcheraient sûrement sa réussite", peut-on lire dans le rapport commandé au président de la Cour des Comptes en janvier et remis lundi à Matignon au Premier ministre François Fillon en présence du secrétaire d'Etat aux Sports Bernard Laporte.

La rapport dresse d'abord un constat sur le parc existant des stades français: ils ont la capacité la plus faible parmi les cinq championnats majeurs (Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie), ils ne proposent pas "la gamme de services que les stades anglais ou allemands, de facture contemporaine, offrent aux spectateurs" et sont "davantage perçus comme un enjeu politique que vus comme un centre de ressources et de profits" (seuls 5% des clubs professionnels français possèdent leur stade, contre 22% de moyenne en Europe).

La commission prône le développement de nouvelles recettes par la billetterie, la restauration et les produits dérivés pour limiter la télé-dépendance (en 2005-2006, les droits TV représentaient 57% des ressources des clubs), qui "n'est pas saine".

Elle avance aussi que, compte tenu des travaux en cours ou prévus, "notre pays sera en mesure -à la condition expresse que les projets annoncés soient menés à terme- de disposer des infrastructures suffisantes à l'organisation de l'Euro 2016".

Concernant les "grands stades" (capacité supérieure à 30.000 places), la commission a recensé "quatre projets de création nouvelle (Lille, Lyon, Nice, Strasbourg), quatre projets de rénovation profonde, visant à une transformation majeure de l'enceinte (Lens, Marseille, Saint-Etienne, Nancy) sans compter les aménagements possibles directement liés au dépôt d'une candidature française à l'Euro 2016 (Nantes, Rennes, Bordeaux, Toulouse)".

Elle ajoute que le Stade de France "aura lui aussi besoin d'une adaptation". Un projet est également envisagé pour le Parc des Princes, qui devrait être dévoilé début janvier.

La commission propose d'aider à la construction de nouveaux stades par des aménagements juridiques, des facilitations administratives, des incitations fiscales et un assouplissement des réglementations (pelouse, toiture, gradins).

Le rapport suggère aussi que l'exploitation et la gestion quotidienne soient confiées à "l'initiative privée" et qu'un "nouveau partage des responsabilités" amène les acteurs publics à financer les "infrastructures d'accès". C'est d'ailleurs sur cette question que le lancement de la construction du grand stade de Lyon achoppe.

==============================================================

Le rapport SEGUIN

==============================================================

 LE NOUVEAU PROJET DE DESSERTE DU "GRAND STADE"

Aujourd'hui il est evisagé de prolonger la ligne T2 de Bron jusqu'à Eurexpo pour acheminer les visiteurs venant de Lyon, puis de transporter les spectateurs depuis Eurexpo par bus articulés sur une voirie à créer dite en "site propre" (dédiée aux bus et plus tard au tram). Elle remplacerait la LY6 qui coupait en deux la V-vert. Cette nouvelle voirie n'emprunterait plus le BUE jusqu'au 7 chemins mais sortirait d'Eurexpo par la porte Nord en direction de Chassieu, rejoindrait le rond-point Cassin, emprunterait le Boulvard Kaufmann, passerait derrière les tennis de Chassieu pour remonter en bordure du V-vert immédiatement sous les maisons qui se trouvent rue Pasteur et bordent ce V-vert, pour fialement se raccorder à l'échangeur N° 7 de la rocade.

          

=====================================================================

Nous venons d'avoir la confirmation que la LY6 rebaptisée "voie en site propre" partira du rond point Cassin pour emprunter le Boulevard Kaufmann, passer derrière les tennis, puis remonter le long de Chassieu derriere les lotissements rue Chopin, rue jacques Brel, rue des frères Rivier, rue Dukas, rue du Biezin, rue Pasteur, rue des Murinières, rue des Louëpes, rue des Régales.

Nous suivons de près cette affaire.

 

=====================================================================

Mauvais coup : MM COLOMB et MERCIER ont, dans la nuit du 23 au 24 janvier 2009, fait adopter un amendement à la loi de sauvetage de l'économie qui définit les stades comme des équipements d'intéret général, ouvrant ainsi toutes grandes les portes à une déclaration d'utilité publique pour le grand stade à Décines.

=====================================================================

On est temporairement sauvé :

Grace à la pugnacité de notre Député M. Philippe Meunier, la "Commission paritaire" formée de Députés et de Sénateurs, a annulé l'ammendement Colomb/Mercier. Esperons qu'il ne sera pas repris dans la loi sur le sport de B. Laporte qui doit prochainement arriver devant le Parlement.

============================================================================

Ca sent la fin : M. AULAS "pète les plombs"

         

====================================================================

 

    

====================================================================

REBONDISSEMENT OU CANULAR ?

PLAN B ou pas PLAN B ?

            

==================================================================

SONDAGE SOFRES

EN MARS 2009 SEULEMENT 13% DES LYONNAIS CONSIDERENT LE GRAND STADE COMME PRIORITAIRE DANS LES INVESTISSEMENTS A VENIR

==================================================================

ALERTE GENERALE !!!

Le gouvernement vient de reprendre  à son compte le projet MERCIER/COLOMB qui visait à déclarer d'utilté publique les enceintes sportives et ce, en le dissimulant dans une loi sur le tourisme. Le vote de cette loi conduirait à autoriser la Communauté Urbaine de Lyon à financer les infrastructures d'accès au bénéfice d'intérêts privés ce qui jusqu'à maintenant est interdit par la législation française et européenne !!!

4 Associations de l'Est lyonnais (Carton Rouge,  Chassieu Environnement, Chassieu Solidarité Citoyenne, Collectif des Riverains et Usagers de la Rocade Est)  ont  expédié à chaque Député un courrier et un CD d'explication pour leur demander de ne pas voter cette loi inique.

Pour concrétiser notre refus au vote de cette loi,  nous vous convions à participer à une manifestation en voiture sur la rocade le mercredi 17 juin 2009. Rendez-vous à 8 h 30 sur le parking de Decathlon à Décines.

==================================================================

Sondage CSA commandé par Carton rouge


    
               

Sondage CSA des 10 et 11 juin 2009
QUESTION - Un amendement donnant aux enceintes sportives le statut d'intérêt général va être proposé en complément de la loi de développement et de modernisation des services touristiques. Cet amendement faciliterait le financement de telles infrastructures par les collectivités territoriales. Dans ce contexte, il existe aujourd'hui un projet de construction d'un futur stade de football qui accueillerait les matches de l'Olympique Lyonnais en banlieue lyonnaise. Ce stade privé serait donc, entre autre, financé par le club et ses actionnaires, mais également par des fonds publics. Vous personnellement, avec laquelle de ces deux opinions êtes-vous le plus d'accord ?

Ce stade participera à l'image de la France à l'étranger, donc il est normal qu'il soit financé en partie par des fonds publics
24%
Ce stade est un projet privé donc il ne doit pas être financé avec des fonds publics
71%
Ne se prononcent pas
 5%

=========================================================================

      OPERATION ESCARGOT SUR LA ROCADE

 

Lopération escargot du mercredi 17 juin au matin a réuni 35 voitures et a été une réussite totale.

Un cortège est parti en direction du Sud à partir de l'embranchement du noeud des Iles; l'autre en direction du nord à partitr de la RN 6.

Sens sud nord : 10 KM de bouchon, sens nord sud : 5 Km de bouchon

Espérons que nos Députés auront reçu le message 5 sur 5 !!!

=========================================================================

UN PAS VERS LA VICTOIRE ?

Ce 17 juin, l'Assemblée Nationale a voté l'article 13 ter de la loi sur le tourisme déclarant d'intérêt général les 9 stades nécessaires à la candidature de la France à l'Euro 2016. Cependant l'amendement 202 lui aussi adopté stipule que les Communes impactés par l'équipement devront être consultées avant toute réalisation.

les Mairies des 8 Communes qui entourent Décines se sont déja pronocée contre OL-Land. Sauf aggravation du texte par le Sénat, on a peut penser que l'avis des riverains primera et que cela conduira à la fin de ce funeste projet.

Communiqué de presse du 18-06-2009.

================================================================

SUITE DES EVENEMENTS

1) La loi sur le tourisme qui à instauré  dans son article 13 ter "l'intérêt public" des enceintes sportives necessaires à la candidature de la france à l'Euro 2016 vient en discussion devant le Sénat le mardi 7 juillet . Les 4 Associations (Carton rouge, Chassieu Environnement, CRURE et CSC) qui avaient  déja déposé avant le vote à la Chambre des Députés, dans les boites à lettre de chaque Député, un CD leur expliquant ce que doit être l'intérêt public, ont rééditer l'opération auprés des Sénateurs, et ce avant le vote au Sénat. M. Fischer, Vice-président du Sénat, a rédigé une lettre à l'attention de ses collègues Sénateurs, en appui a notre démarche. Cette lettre a été jointe avec l'envoi du CD.

2) Sans attendre le vote définitif de la loi, la Communauté Urbaine a réinscrit à l'ordre du jour de la séance Communautaire du lundi 6 juillet 2009 la mise en révision N° 1 du PLU de Décines,  et ce malgré l'avis défavorable du Commissaire enquêteur l'année dernière. Nous vous demandons de venir assiter à cette séance, en  manifestant par votre présence votre désaccord avec cette pratique antidémocratique qui se moque de l'avis des citoyens.

================================================================

<

CHASSIEU ENVIRONNEMENT      

 (Asociation indépendante pour la défense de l'environnement et du cadre de vie à Chassieu) 

                     

        Nous contacter : chassieu.ecologue@yahoo.fr

==============================================

Le progrès WEB (16 avril 2010)

Grand Stade à Décines : le rapport de l'enquête annulée est défavorable

C'est Gérard Collomb qui a communiqué l'information lundi soir : les commissaires de la deuxième enquête d'utilité publique sur la révision du Plan local d'urbanisme (PLU) au Grand Montout à Décines ont rendu un rapport défavorable. 
Un rapport qui ne servira pourtant à rien. Puisque cette enquête a été annulée par la cour administrative d'appel. Et que le Grand Lyon, qui avait décidé de se pourvoir devant le conseil d'État, a annoncé lundi qu'il renonçait du coup à cette procédure.

Une troisième concertation -la première enquête d'utilité publique avait donné lieu à un rapport défavorable devenu favorable deux mois plus tard (!) - vient d'ailleurs de se terminer. Et la troisième enquête d'utilité publique est annoncée pour septembre.

Mais s'il n'y aura pas d'incidences sur un projet qui déchaîne véritablement les passions, c'est bien un nouveau revers que vient d'enregistrer le Grand Stade de Décines.
Les commissaires enquêteurs pointent ainsi la question de l'accessibilité, cheval de bataille des associations d'opposants au projet.

« Le maître d'ouvrage et le Sytral n'ont pas adopté les dispositions permettant de garantir l'accessibilité du site dans des conditions satisfaisantes ». Les commissaires ont repris presque point par point les critiques émises par les opposants, aussi bien sur la saturation du trafic que sur la desserte par les transports en commun.

« La commission d'enquête juge totalement inacceptable que des kilomètres de voiries, des milliers de places de parking et deux stations de tramway, financés par l'argent public, ne servent que huit jours par an en temps cumulé et au seul profit du groupe privé qui exploitera le stade ».

Les commissaires estiment également que le montant



28/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 274 autres membres